Laure Essinger

2015

4 OCTOBRE > 27 DÉCEMBRE
BRUTS. Un pas vers la liberté !
Cette exposition inaugure un partenariat avec le Musée d’Art Brut / Centre l’Art en Marche de Lapalisse (Allier). Les œuvres exposées sont celles de « créateurs hors normes, tous autodidactes, imprévisibles et novateurs... c’est un ar populaire, l’art de tout le monde pour tout le monde  » ainsi que le rappelle Luis Marcel, grand précurseur et fondateur du musée de Lapalisse, qui pour la circonstance met à disposition un ensemble important de sa collection. Un grand merci !

Vernissage le dimanche 4 octobre à partir de 11h30.

Luis Marcel animera une conférence le samedi 14 novembre à 16h30.

MARIANE. L’ÉCHOUÉE (Installation)

Le visiteur prend place dans la froide pénombre du petit salon. Face à lui, L’ÉCHOUÉE, installation de MARIANE.
Embarcation, cosse, ventre, graine... on ne sait. L’Échouée repose sur un vaste lit de sachets de toile emplis d’argiles diverses. Chargée de boues et d’herbes sèches, couleur de terre et de temps passé, elle est nichée au creux d’une pirogue aux matériaux identiques.
On croit qu’elle y gît. Elle peut aussi bien y reposer, être en attente, en devenir, errer, rêver... Qu’elle vienne d’ailleurs, nul n’en doute : l’empreinte qu’elle porte de géographies lointaines, de ténèbres, d’existences révolues ou de nos archéologies les plus intimes, celles que nous avons entrevues dans nos rêves, en atteste.
Passage de la vie à la mort, rite initiatique, germination, exhumation, naissance...
Mais aussi : Comment ne pas évoquer les tragiques échouages de l’actualité sur nos côtes méditerranéennes ?
Chacun voit d’abord dans l’Échouée ce qu’il porte en lui. Le reste affleure dans un second temps, quand le visiteur demeuré parfois longtemps dans l’intimité du petit salon, puise dans les forces mêlées de cette œuvre si particulière, un obscur apaisement.
A ce jour, trois personnes seulement ont fui l’Échouée.

MARIANE, artiste plasticienne hors normes, vit dans la Haute Vallée de l’Aude. Quelques unes de ses œuvres ont été rarement exposées. Chaque spectateur s’en souvient.
Elle exposera pour la première fois la quasi totalité de son travail au Chantier en janvier-février 2016.

VERNISSAGE LE 12 JUILLET A PARTIR DE 11H30
MANON DAMIENS, CLAIRE LINDNER
Deux jeunes femmes qui ont en commun l’âge, une solide formation du côté des Arts décoratifs ou des Métiers d’art, et surtout le défi que relèvent l’une et l’autre de déjouer la pesanteur, de voyager aux confins de l’impalpable, avec leurs matériaux de prédilection, respectivement le métal et la terre. C’est précisément cette dernière composante de leur travail qui les réunit pour cette exposition d’été au Chantier.

MANON DAMIENS,
Issue de la filière des Métiers d’Art de l’ENSAAMA (spécialité sculpture sur métal), Manon Damiens débute dans la décoration (cinéma, théâtre, magasins, etc. à Paris), et la fabrication de bijoux. En 2013 elle saute le pas, et installe son atelier de sculpture à Narbonne.

DÉMARCHE :
Manon Damiens cherche à provoquer l’intuition du spectateur et à réveiller ses rêves d’enfance.
Une caresse, un souffle, un effleurement et l’œuvre vibre à la guise de ce dernier.
Vibrations impalpables, sensitives où se joue une exceptionnelle interaction entre l’artiste et le spectateur.
Dans un dialogue particulier entre le métal et sa sensibilité d’artiste, Manon crée des espaces, des interstices, des craquelures : du vide, pour que le métal nourri d’air respire, ondule emprunte sa vie à la vague de l’atmosphère...
Tout le travail de Manon consiste à rendre le métal aérien, léger, mobile, souple et parfois même musical...

TECHNIQUES :
Pour l’essentiel de la mise en forme du métal, Manon a recours aux techniques de la dinanderie, pour le morceler ensuite à la scie bocfil, à la chantourneuse, ou même au marteau ou à l’acide. Sur chaque morceau de métal Manon brase à l’argent ou à l’étain une tige d’acier. Selon leur diamètre elles donneront un mouvement plus ou moins sensible. L’ensemble des pièces est enfin patiné avant d’être assemblé sur un socle et recréer la forme initiale.

MATERIAUX :
Laiton, cuivre et acier en feuille de 1 à 2 mm d’épaisseur, des tiges d’acier de 1 à 3 mm de diamètre.
Les patines sont crées à partir de l’association de différentes substances acides ou basiques.
Les socles sont en bois, ardoise ou béton.

Manon DAmiens
Manon Damiens

CLAIRE LINDNER

Claire LINDNER

Formation aux Arts décoratifs à Strasbourg et en Grande Bretagne.
2004 : 1er prix de la « Jeune céramique européenne » au Festival Terralha de St Quentin-la-Poterie (Gard)
2007 : Médaille d’or à la IVème Biennale mondiale de Céramique à Ichéon (Corée)
2011 : exposition collective « Scène française contemporaine » Musée des Arts décoratifs (Paris)
2013 : représente la France à la « Triennale européenne de la céramique et du verre » de Mons (Belgique).

Son sujet, c’est la transformation, les frontières mouvantes entre animal, végétal, minéral, qu’elle travaille sans relâche.
« Je mène une réflexion autour de la forme et ce qu’elle renvoie. Il y a une certaine ambiguïté créée avec mes sculptures car on peut y voir, par exemple, un animal rampant pour certains, un membre du corps pour d’autres. J’essaie de susciter l’imagination. » (magazine Arts et Décoration juin 2015)

Ses matières vont du verre ou la porcelaine, à des terres plus brutes, plus plastiques, des grès très chamottés qu’elle utilise dans ses dernières créations qui seront visibles au Chantier, dont le thème, toujours inspiré par l’organique, nous propose un voyage vers le vaporeux et l’impalpable des nuages...

Claire LINDNER

5 juin > 5 juillet : LES ARTISTES DE LA GALERIE S’EXPOSENT.
AMEIL (gravure) - CASSIUS(peinture/sculpture) - DUVAN (peinture)- FREDERICQ (sculpture) - HOUPLAIN (dessin/gravure)- PECH (peinture)

JACQUES HOUPLAIN dans son atelier de Cassaignes été 2014.
JACQUES HOUPLAIN - Gravure
SYLVAIN AMEIL - Gravure
CATY PECH - Exploration des Mondes Clos III (30 x 30 cm)

10 juillet > 13 septembre : PLUS LÉGER QUE L’AIR...
Manon DAMIENS (sculpture) CLAIRE LINDNER (céramique) :
Septembre- Octobre : ART BRUT, en partenariat avec le Musée d’Art Brut de Lapalisse.

Exposition DUVAN, peinture
UN COLOMBIEN ET SON MONDE
28 mars >10 mai

ARTISTES A SUIVRE 2015
14 > 17 MAI
Michel Jacucha - Titos Kontu - François Leclerc-